Reprise

Un film de Hervé Le Roux

Reprise

Un film de Hervé Le Roux

France - 1996 - 192 min


Le 10 juin 1968, des étudiants en cinéma filment la reprise du travail aux usines Wonder de Saint-Ouen. Une jeune ouvrière en larmes crie, dit qu'elle ne rentrera pas.

1997 : le réalisateur Hervé Le Roux part à la recherche de cette femme en rencontrant d’anciens ouvriers, militants et syndicalistes, en leur donnant la parole. Cette enquête amoureuse et cinématographique, quasi obsessionnelle, va dérouler un pan d’histoire enfoui.


The 10th of June 1968, cinema students film going back to work at the Wonder factories of Saint-Ouen. A young factory worker says she refuses to go in. In 1995, the search for this woman takes a turn for an almost obsessive investigation.


Première sortie le 26 mars 1997
Ressortie le 30 mai 2018

Avec :
Georges Abbachi , Edmond Adler , Jean-Louis Blanc et Pierre Bonneau

SORTIE NATIONALE

30 mai 2018

Sortie à venir

À propos de Reprise

Au départ, il y a ce petit bout de film, sauvagement arraché à l'amertume du retour à l'ordre, en mai 1968 ; il y a surtout le cri d'une femme en colère.

Hervé Le Roux a su mesurer l'irrémédiable catastrophe qui nous sépare de ces fragiles images noir et blanc : l'évanouissement sans appel du monde du travail, du travail qu'on vivait encore physiquement comme l'exploitation de l'homme par l'homme, et dont le rêve gauchiste entretenait fébrilement la viabilité politique, ou du moins le potentiel esthétique. Trois heures durant, Le Roux, en artisan patient et amoureux, invoque sans complaisance le bon vieux temps du travail, des camarades, des patrons, des ateliers, de la lutte et du grand soir. Le film se tisse lentement, d'un témoignage à l'autre : des discours épars, apparemment contradictoires mais qui, loin de nous éclairer sur les faits, sur la petite Histoire, se conjuguent pour en susciter la nostalgie radicale, intense. Comme tout cela est loin à l'heure de l'économie comme raison ultime, comme destin ; comme il était clair ce monde encore lisible sur la partition claire de la lutte des classes... Et comme me bouleverse cette longue recherche, ce cinéma qui progresse par vagues amples. Il aura fallu à Hervé Le Roux, la délicatesse d'un orfèvre pour cerner sans violence ce "never more", ce travail qu'on ne reprendra plus, cette perte sèche dont peu d'entre nous mesurent encore les sourdes conséquences.

Vincent Dieutre

 - 

Cinéaste


Paroles de cinéastes

Séance spéciale à Cannes de REPRISE de Hervé Le Roux

Il y a 20 ans lors de sa sortie, l'ACID accompagnait le film REPRISE de Hervé Le Roux. A l'occasion de la ressortie du film et des 50 ans de mai 68, l'ACID et La Cinémathèque du documentaire organisent une séance spéciale à Cannes, en avant-première.


Le 10 juin 1968, des étudiants en cinéma filment la reprise du travail aux usines Wonder de Saint-Ouen. Une jeune ouvrière en larmes crie, dit qu'elle ne rentrera pas. 1997 : le réalisateur Hervé Le Roux part à la recherche de cette femme en rencontrant d'anciens ouvriers, militants et syndicalistes, en leur donnant la parole. Cette enquête amoureuse et cinématographique, quasi obsessionnelle, va dérouler un pan d'histoire enfoui.


  • Première sortie le 26 mars 1997
  • Ressortie le 30 mai 2018

La séance cannoise présentée par Julie Bertuccelli (Présidente de La Cinémathèque du documentaire) et Régis Sauder (co-président de l'ACID).


> Le mardi 15 mai à 14h. 

> Retrouvez l'événement ici.

Article
À voir en VOD

Recherche